Les" tags pattes de mouche" griffonnés n'importe où à la hâte n'ont, la plupart du temps, guère d'intérêt et ils m'agacent mais l'association de ce petit graphisme malicieux et de l'escargot jouant les cadrans solaires m'a fait sourire ...



Vision éphémère car quelques jours après, repassant au même endroit, le courant ne passait plus ... le "clin d'oeil" avait été effacé par un grossier "sploch" de peinture blanche dégoulinant jusque dans l'herbe : pas d'humour sur les murs même s'ils sont particulièrement moches et que cela ne gênait personne ... ça faisait désordre !

Au fait, si vous apercevez un escargot repeint de frais c'est qu'il en pris plein la coquille ... mais, profitant de la fraîcheur du soir, le gastéropode, sa sieste terminée, a certainement (du moins je l'espère) rejoint ses congénères avant le replâtrage ... :)