Certains jours, la transparence particulière de l'air, fait apparaître comme par magie la chaîne pyrénéenne.

Je me trouvais ce soir de septembre, à Montgey, village perché sur une crête entre Puylaurens et Revel.

Le Mont Valier, distant de cent kilomètres à vol d'oiseau, très reconnaissable sommet arrondi à gauche sur l'horizon, me faisait un clin d'oeil dans la lumière très pure du soleil couchant.

Je suis restée là, pleine d'émotion, jusqu'à ce que la nuit efface cette silhouette familière au pied de laquelle j'ai vécu vingt ans.


MONTAGNE

Et je viens de découvir le moyen de contempler ma montagne préférée dans ses plus beaux atours ici ... bonheur !