Petite fille j'étais fascinée chaque fois que nous passions devant ce chêne immense, curieusement installé dans un tout petit pré bordant la voie ferrée qui relie Castres à Toulouse. Nous y passions souvent car ma grand-mère habitait Sémalens.

Le 28 octobre j'ai repris ce chemin et il est toujours là, superbe, installé dans une sorte d'intemporalité...

Cette silhouette majestueuse, émergeant peu à peu de la brume m'a, comment dire ?...
...rassurée, oui c'est le mot qui convient !

Je ne sais pas quel âge peut avoir cet arbre mais si vous avez cette information je l'accueillerai avec grand plaisir !